Les groupes consonantiques

Introduction

Définition : un groupe consonantique est un regroupement de consonnes. Par exemple : plat (pl est un groupe consonantique formé de la lettre « p » et la lettre « l »)

Le khmer est un alphasyllabaire, la voyelle inhérente d’une consomme peut donc être utilisée pour former une syllabe. De part cette nature,  la construction du groupe consonantique devra donc être différent par rapport à un alphabet.

Par exemple: comment peut-on écrire le mot /srɛj/ « fille, femme » sachant que
/s/ sera représenté par la lettre ស /sɑɑ/
/r/ sera représenté par la lettre រ /rɔɔ/
/ɛj/ sera présenté par la lettre  ី /ɛj/

Dans un alphabet, si nous mettons les lettres bout à bout cela donnerai :

សរី  = /sɑɑ/ + /rɔɔ/ + /ɛj/ = /sɑ.rɛj/

Mais le khmer est un alphasyllabaire, la voyelle inhérente /ɑɑ/ de la consonne ស est donc conservée lors de la prononciation. Mais nous voulons obtenir mot /srɛj/, la solution sera de supprimer les voyelles inhérentes /ɑɑ/. Il y a deux façons de supprimer la voyelle inhérente d’une consonne, la première est de lui accoler une voyelle dépendante, comme en français. Mais ce cas ne sous intéresse pas car il permet seulement de former une syllabe or nous voulions obtenir un groupe consonantique. Pour résoudre à cela, le khmer a recours à ce l’on appelle communément le  ជើង /cə̣ə̣ŋ/ « pied ». Le pied est la deuxième consonne d’un groupe consonantique mais celui-ci doit changer sa graphie pour ne pas confondre avec le cas précédent. Si nous reprenons notre exemple, il faut que la lettre [rɔɔ] change sa graphie. On appellera la nouvelle forme de cette lettre: ជើងរ /cə̣ə̣ŋ rɔɔ/ « pied de rɔɔ ». Le pied permet donc de supprimer la voyelle inhérente de la consonne précédente. Cela nous donne:

ស្រី = /sɑɑ/ + /cə̣ə̣ŋ rɔɔ/ + /ɛj/ = /srɛj/

Le pied se place sous la consonne initiale, on notera que cette consonne est la souscrite de la précédente. Chaque consonne possède son propre pied mais nous avons toutefois deux remarques à signaler:

  • La consonne ឡ /lɑɑ/ n’a pas de pied car celui-ci possède déjà une souscrite.
  • Les pieds des consonne ដ /dɑɑ/  et ត /tɑɑ/ ont  la même graphie អ្ដ. TODO: Nous verrons dans un autre article les règles de prononciation pour ce cas là.

Règle de prononciation d’un groupe consonantique:

Règle 1: De manière générale, c’est la consonne souscrite qui détermine la valeur phonétique de la série. Autrement dit c’est elle qui décidera si le groupe consonantique appartient à la série /ɑɑ/ ou la série /ɔɔ/. Exemple: ខ្សាច់ /kʰsac/ « sable ».

Règle 2: Exception, cette règle ne s’applique pas pour les souscrites suivantes:

 nasales /ŋɔɔ/ ញ /ɲɔɔ/ ន  /nɔɔ/ ម /mɔɔ/
 semi-voyelles                យ /jɔɔ/ វ /vɔɔ/
 autres រ /rɔɔ/ ល /lɔɔ/

Pour ces souscrites, c’est la consonne initiales qui impose la série.

Exemple :

ខ្លា /kʰlaa/ « tigre »
ឃ្លា /kʰliə/ « phrase »

Règle 3: Attention tout de même, car d’après la règle 2, le mot កន្លង prononcé /kən.lɑɑŋ/ devrait se prononcer /kən.lɔɔŋ/ puisque la consonne qui possède le pied est la consonne ន /nɔɔ/. Mais comme la première lettre du mot est de la première série /ɑɑ/, celui-ci modifie la prononciation. C’est donc la premiere consonne d’un mot qui détermine la série d’un groupe consonantique.

Pour avoir /kən.lɔɔŋ/, il faudra donc que la première consonne soit de la deuxième série /ɔɔ/.  Cela donnerai : គន្លង /kən.lɔɔŋ/. Cette règle a été appliquée lors de la République Populaire du Kampuchéa au détriment de l’orthographe d’origine.

 កំនើ ត /kəm.naət/ au lieu de កំណើត
 ស្រលាញ់ /srə.laɲ/ au lieu de ស្រឡាញ់

Liste des consonnes avec leur pieds

ក្ក
ខ្ខ
គ្គ
ឃ្ឃ
ង្ង
kɑɑ
khɑɑ
kɔɔ
khɔɔ
ŋɔɔ
ច្ច
ឆ្ឆ
ជ្ជ
ឈ្ឈ
ញ្ញ
cɑɑ
chɑɑ
cɔɔ
chɔɔ
ɲɔɔ
ដ្ដ
ឋ្ឋ
ឌ្ឌ
ឍ្ឍ
ណ្ណ
dɑɑ
thɑɑ
dɔɔ
thɔɔ
nɑɑ
ត្ត
ថ្ថ
ទ្ទ
ធ្ធ
ន្ន
tɑɑ
thɑɑ
tɔɔ
thɔɔ
nɔɔ
ប្ប
ផ្ផ
ព្ព
ភ្ភ
ម្ម
bɑɑ
phɑɑ
pɔɔ
phɔɔ
mɔɔ
យ្យ
រ្រ
ល្ល
វ្វ
jɔɔ
rɔɔ
lɔɔ
vɔɔ
ស្ស
ហ្ហ
²
អ្អ
sɑɑ
hɑɑ
lɑɑ
ʔɑɑ

² – La consonne ឡ ne possède de pas de pied.

 

Les commentaires sont fermés.